Alfredo Morelos : "Les buts, ça va venir"

recueilli par Franck Pujos

photo : F. P.

 

L'avant-centre des Glasgow Rangers Alfredo Morelos (23 ans, 5 sélections), doublure de Duvan Zapata sur cette période internationale, a "profité" de la blessure de l'homme de Bergame pour être titulaire hier contre l'Algérie (0-3). Bien qu'il l'aurait peut-être été, eu égard au turnover déployé par Carlos Queiroz. S'il est toujours à la recherche de son premier but avec la Colombie, "El Bufalo" en marque énormément avec les Rangers en ce début de saison. Marquer, il l'a toujours fait, et sa nervosité (16 jaunes, 5 rouges la saison dernière !), qui avait fait perdre patience à son manager Steven Gerrard au profit de Jermaine Defoe, semble être derrière lui, ou alors bien cachée. Le même Gerrard, qui avait parlé de "manque de respect" l'hiver dernier quand l'OGC Nice avait proposé environ 9 millions d'euros pour s'attacher les services de l'ex d'Helsinki. Sa cote a encore augmenté. On a rencontré Morelos dans les couloirs de Pierre-Mauroy. Même qu'il a parlé qu'à nous.

Photographe, c'est un métier ; mais vous aurez l'indulgence de reconnaître Alfredo Morelos, l'attaquant des Rangers
Photographe, c'est un métier ; mais vous aurez l'indulgence de reconnaître Alfredo Morelos, l'attaquant des Rangers

On a l'impression que le premier but a vite changé le scénario du match...

C'est clair. On a fait un bon premier quart d'heure, on attaquait, on se rapprochait... Malheureusement ils nous ont mis un but et cinq minutes après ils nous en ont mis un autre. Ces deux buts d'affilée nous ont mis un coup sur la tête. Il s'est passé ce qui s'est passé, dans le foot on perd aussi parfois. Il faut en tenir compte et continuer à aller de l'avant.

 

C'était compliqué, mentalement, de revenir à 0-2 ?

Oui, on partait de loin. On perdait un peu peu plus le ballon, on le maîtrisait moins. Mais ce n'est rien ! On doit juste apprendre de cette défaite, et on sera très motivés pour les prochains matches de préparation.

 

Les trois dernières sorties sans but marqué par la sélection, est-ce préoccupant ?

On n'avait pas marqué contre le Chili (0-0) mais on restait sur un bonne prestation. Les buts, ça va venir, avec notre enthousiasme sur le terrain. Les résultats aussi.

 

Il a manqué un aspect créatif dans le jeu colombien, l'absence de James a-t-elle pesé selon toi ?

Je pense que James pèse en sélection, non ? Mais comme je te l'ai dit, on tire du positif de ces matches, et on va travailler pour que les choses se passent de la meilleure manière possible.

 

Avec 14 buts en 18 rencontres, tu fais un très bon début de saison avec les Rangers ; comment t'es-tu senti pour ton retour en sélection ?

Très tranquille. C'est vrai, c'est ce que j'ai produit avec les Rangers qui m'a permis de revenir (avant le Chili, sa dernière cape datait de mars 2019, lors des débuts de Carlos Queiroz, NDLR). Là, je prends, je profite au maximum. Mais quand le résultat n'est pas bon, alors il faut grandir encore soi-même. Pour que je puisse porter de nouveau le maillot de ma sélection.

 

Dernière chose, tu es sous contrat jusqu'en 2023 avec Glasgow, à quoi penses-tu quand tu penses à ton avenir ?

Mon futur est aux Rangers, pour le moment on en est là. J'y suis très bien. Après on verra bien ce qui se passe cet hiver.