CAFOOTEROS.COM

le football colombien en version française, 100% indépendant


Articles

One, two, three, triste Colombie

texte : Franck Pujos

photo : EPA

Pour son troisième match en France sur les quinze dernières années, la Colombie a grandement déçu et perdu 3-0 contre l'Algérie, ce mardi soir à Lille. Il a suffi d'un grain de sable. Et "amical" ou pas, ce n'était pas beau. C'est d'ailleurs la troisième rencontre consécutive sans but inscrit par une Seleccion qui, sans James Rodriguez, a manqué de création, de créateur. Il faut remonter presque trois ans en arrière pour retrouver une défaite à trois buts d'écart. Carlos Queiroz a du travail et les oreilles qui sifflent... On y était.

Symbole de cette lourde défaite, Oscar Murillo, qui a offert le premier but à Bounedjah et a déréglé la machine
Symbole de cette lourde défaite, Oscar Murillo, qui a offert le premier but à Bounedjah et a déréglé la machine
Lire la suite

Quand il le faudra, on parie qu'il sera là

texte : Franck Pujos

photo : EPA

Hier depuis Alicante, là où la sélection prépare le premier de ses deux matches de préparation d'octobre, face au Chili celui-ci, Carlos Queiroz a surpris son monde en assurant qu'il n'y avait eu "ni accord, ni compromis" avec le Real Madrid et/ou James concernant l'absence de celui-ci dans le groupe colombien. De quoi enflammer quelques médias locaux et poser quelques questions. On se permettra de se rassurer et on essaiera d'être rassurants.

Comme image forte de son début de saison, il y avait aussi eu la sortie de James sous la standing ovation de Bernabeu contre Valladolid ; celle-ci, celle du premier but depuis son retour dans son club et dans son stade, l'est encore plus
Comme image forte de son début de saison, il y avait aussi eu la sortie de James sous la standing ovation de Bernabeu contre Valladolid ; celle-ci, celle du premier but depuis son retour dans son club et dans son stade, l'est encore plus
Lire la suite

Petite carte postale enjouée de Salvador

texte : Franck Pujos

photo : Priscilla Goularte

Un courrier depuis le Brésil, destination France, ça prend du temps... Avec nos huit jours de délai, on n'est pas si mal : Cafooteros était à Salvador pour l'entrée en lice victorieuse de la Colombie sur l'Argentine (2-0) dans la Copa América 2019 auriverde. On vous raconte en quelques lignes comment on a vécu ces quatre-vingt-dix minutes d'angoisse, puis de joie, puis d'angoisse, puis de joie, ainsi que nos quarante-huit heures dans le Nordeste.

Si l'Arena Fonte Nova n'était pas tout à fait pleine avec 35 000 spectateurs environ, l'ambiance était quand même complètement au rendez-vous, contrairement à bien des matches du premier tour de cette Copa América brésilienne
Si l'Arena Fonte Nova n'était pas tout à fait pleine avec 35 000 spectateurs environ, l'ambiance était quand même complètement au rendez-vous, contrairement à bien des matches du premier tour de cette Copa América brésilienne
Lire la suite

Garder espoir en devient désespérant...

texte : Franck Pujos

photo : AFP

Il reste 180 minutes aux U20 colombiens pour arracher leur pass, celui de la Coupe du monde au printemps en Pologne. Jusqu'ici, dans le Sudamericano, leurs matches se suivent et se ressemblent plus ou moins : ils ne marquent pas. Deux buts inscrits en sept rencontres, que voulez-vous... Si les (jeunes) hommes d'Arturo Reyes n'ont plus leur destin entre les pieds et les mains, ils peuvent malgré tout, donc, toujours se qualifier. Y croire, y croire, ça commence à être lassant depuis trois semaines. Mais que ça à faire. Dès la nuit prochaine.

Formé comme tant d'autres à Envigado et futur joueur de Palmeiras, le créateur Ivan Angulo (à g.) est l'une des rares satisfactions, si l'on s'autorise le terme, de cette Seleccion Colombia version moins de 20 ans, clairement dans le dur
Formé comme tant d'autres à Envigado et futur joueur de Palmeiras, le créateur Ivan Angulo (à g.) est l'une des rares satisfactions, si l'on s'autorise le terme, de cette Seleccion Colombia version moins de 20 ans, clairement dans le dur
Lire la suite

Mais qu'il est beau, Quintero, tout en haut

texte : Franck Pujos

photo : EFE

Homme du match River - Boca version Bernabeu (3-1 a.p), Juan Fernando Quintero est à tout jamais entré dans l'histoire des Millonarios avec une formidable minasse de son non-moins formidable pied gauche. Clivant, au talent hors norme pas toujours bien exploité, "Juanfer" est décidément un joueur à part. Dont on a vu le meilleur visage dimanche soir, changeant par sa sortie de banc un scénario mal embarqué pour les hommes de Gallardo.

Les supporters bosteros ont compris : la frappe sèche sous la barre de Juan Fernando Quintero (deuxième en partant de la droite) va offrir à un River Plate en supériorité numérique la quatrième Copa Libertadores de son histoire
Les supporters bosteros ont compris : la frappe sèche sous la barre de Juan Fernando Quintero (deuxième en partant de la droite) va offrir à un River Plate en supériorité numérique la quatrième Copa Libertadores de son histoire
Lire la suite

A Paris, la Copa Asocolfut, c'est du sérieux !

texte et photo : Brice Charrier

C'est précisément à Vincennes, dans le 94, que s'est déroulée samedi la finale du traditionnel tournoi organisé par Asocolfut, depuis maintenant dix-huit années. Trois mois d'effort, 17 équipes, quatre-vingt-dix minutes pour trancher, et au final un joli succès pour les vétérans de Quindio qui touchera la coupe et 500 euros de prime. On ne pouvait pas rater ça.

Ce coup franc (comme les autres) ne donnera rien, les vétérans de Boca s'inclinant 3-0 en finale contre Quindio
Ce coup franc (comme les autres) ne donnera rien, les vétérans de Boca s'inclinant 3-0 en finale contre Quindio
Lire la suite

L'émotion, le résultat et... l'émotion

texte : Franck Pujos

photo : DPA

C'est le coeur en miettes que la Colombie a vu sa sélection "tricolor" être remerciée de la fiesta russe, il y a trois jours à Moscou, battue par l'Angleterre aux tirs au but en 8es (1-1, puis 3-4). Le clap d'un mondial cafetero où les sentiments auront dansé sur des montagnes... russes. Et où, si c'est bien mieux d'éviter de vivre avec des regrets, on ne peut s'empêcher d'en avoir quelques-uns. Des réjouissances aussi, on en a quelques-unes. Ballotés, mitigés.

De l'ouverture du score de Kane aux pénos ratés d'Uribe et Bacca, en passant par l'égalisation de Mina et l'arrêt d'Ospina sur Henderson, l'ascenseur émotionnel était de sortie ce mardi. De façon absolument exacerbée
De l'ouverture du score de Kane aux pénos ratés d'Uribe et Bacca, en passant par l'égalisation de Mina et l'arrêt d'Ospina sur Henderson, l'ascenseur émotionnel était de sortie ce mardi. De façon absolument exacerbée
Lire la suite

La chatte à "Peker" !

texte : Brice Charrier

photo : AFP

Éludons l'ambiguïté de suite : les tirages "faciles", "difficiles", sont d'une relativité abyssale. Et hormis ce quart d'il y a quatre ans qu'on ne dévalorisera certainement pas, la Colombie n'a pas fait grand-chose au niveau international pour pouvoir se la raconter une fois les boules sorties. N'empêche, trois semaines après les noms "Pologne", "Sénégal" et "Japon" écrits sur un petit papier, on vous propose avec un peu de recul quelques enseignements de ce qui s'est passé à Moscou. Entre deux digestions de repas de fêtes, lire, c'est important.

Duvan Zapata a récemment  marqué des points pour faire partie de l'aventure, lors de la fin des Eliminatoires comme lors de la tournée asiatique ; l'attaquant de la Sampdoria s'affirme comme une réelle option aux côtés de Falcao
Duvan Zapata a récemment marqué des points pour faire partie de l'aventure, lors de la fin des Eliminatoires comme lors de la tournée asiatique ; l'attaquant de la Sampdoria s'affirme comme une réelle option aux côtés de Falcao
Lire la suite

Techo, comme un air de bon vieux polar...

texte et photo : Julien Redon

Il y a des stades qui ne brillent ni par leur architecture, ni par leur facilité d’accès. El estadio metropolitano de Techo fait partie de ceux-là. Il est pourtant le stade le plus utilisé de Colombie, voire même l'un des plus au monde avec plus de 80 matches joués par an.

Toute la ferveur, bien relative vous l'aurez compris, d’un match de Tigres dans cette enceinte du sud de Bogota ; et s'il y avait 7 000 spectateurs jeudi lors de la venue de l'historique América (0-0), en temps normal il y a beaucoup moins
Toute la ferveur, bien relative vous l'aurez compris, d’un match de Tigres dans cette enceinte du sud de Bogota ; et s'il y avait 7 000 spectateurs jeudi lors de la venue de l'historique América (0-0), en temps normal il y a beaucoup moins
Lire la suite

10 octobre, jour J, ça rime avec Colombie

texte : Franck Pujos

photo : AFP

 

Après une fin tellement irrationnelle et rageante face au Paraguay, la Colombie a basculé vers sa seconde chance, la seule, de se rattraper, se qualifier, chez un Pérou euphorique.

José Pekerman, l'homme qui a amené la sélection à son premier Mondial depuis seize ans... Mais ce soir, le passé ne compte pas, et on n'envisage pas de (si triste) fin pour l'Argentin. Non, il faut y retourner, Profe
José Pekerman, l'homme qui a amené la sélection à son premier Mondial depuis seize ans... Mais ce soir, le passé ne compte pas, et on n'envisage pas de (si triste) fin pour l'Argentin. Non, il faut y retourner, Profe
Lire la suite

Hé, les beaux-frères, il faut y aller maintenant

texte : Franck Pujos

photo : AFP

Lettre ouverte à James Rodriguez et David Ospina, même s'ils la liront pas. Pour leur dire qu'il est temps, temps de se barrer du Real et d'Arsenal. Pour s'exprimer, tiens. Pour jouer.

James, ici avec son beauf avant la séance de tirs au but perdue face à l'Argentine lors de la Copa América 2015
James, ici avec son beauf avant la séance de tirs au but perdue face à l'Argentine lors de la Copa América 2015
Lire la suite

Falcasco

texte : Franck Pujos

photo : AFP

Quand t'es angevin et supporter de la Colombie, voir Falcao marquer à Jean-Bouin, euh à Raymond-Kopa, c'est... jouissif. Tellement que tu arrives pas à garder ça pour toi, bavard que tu es, et que tu te sens obligé de partager ça avec les lecteurs de Cafooteros !

Falcao, un capitaine souriant et heureux, car buteur et vainqueur, ce samedi après-midi, sous le soleil d'Angers
Falcao, un capitaine souriant et heureux, car buteur et vainqueur, ce samedi après-midi, sous le soleil d'Angers
Lire la suite

Ce chiffre 7, est-il béni ou bien maudit ?

texte : Brice Charrier

photo : AFP

2017, vous l'aviez deviné, ça finit par un 7. Un chiffre porte-bonheur ou porte-malheur pour le football colombien, dans son histoire avec un grand H ? De 57 à 2007, regard plus ou moins lointain dans le rétroviseur et perspectives pour cette année en cours.

Actuellement, en sélection, comme ici lors de la Copa América Centenario, c'est Carlos Bacca qui porte le n°7
Actuellement, en sélection, comme ici lors de la Copa América Centenario, c'est Carlos Bacca qui porte le n°7
Lire la suite

La Equidad - Junior, 1re journée, on y était

texte et photo : Julien Redon

Le Tournoi d'Ouverture a débuté il y a un peu plus d'un mois. Nous étions sur place, à Bogota, pour un match qui n'était pas un choc en soi. Mais le foot colombien, c'est aussi ça.

Le Techo accueillait 3 000 spectateurs ce soir-là du 4 février dernier, qui a vu La Equidad battre Junior 1-0
Le Techo accueillait 3 000 spectateurs ce soir-là du 4 février dernier, qui a vu La Equidad battre Junior 1-0
Lire la suite